PSYCHOTHERAPIE DE GROUPE

La thérapie de groupe est au cœur de ma pratique depuis de nombreuses années. Le processus thérapeutique que je propose utilise d’une façon régulière et sous plusieurs formes la puissance thérapeutique du groupe.

En quoi le groupe peut-il est d’une « puissance thérapeutique » singulière ?
  • D’abord il offre un espace d’accueil de la souffrance, bienveillant et confidentiel, rarement rencontré dans la vie quotidienne, qui permet très rapidement un apaisement, une dédramatisation et la sortie du sentiment de honte qui accompagne parfois la souffrance.

  • Ensuite le groupe permet la résonnance qui favorise le processus de thérapie : « l’histoire de Paul me fait prendre conscience que j’ai moi aussi beaucoup attendu que mon père me dise combien il était fier de moi et comment dans ma vie de tous les jours je cherche encore cela au travail surtout, et quels mauvais tours cela me joue » nous dit Serge. Il réalise ce lien avec sa propre histoire quelques heures après le début de sa thérapie dans le groupe, alors que dans un processus individuel qui ne permet pas cet effet de « boite de résonnance » il aurait probablement fallu de nombreuses séances à Serge pour le faire.

  • Le groupe permet aussi l’utilisation d’une grande palette d’interventions et d’outils thérapeutiques tel que le jeu de rôle, le psychodrame, la mise en situation …que la séance individuelle ne permet pas.

Psychothérapie individuelle
  • Le groupe est également un « miroir » : chacun d'entre nous a conscience avec les autres d'un certain nombre de ses fonctionnements, de ses façons d'être, c'est la zone de conscience, connue de moi et des autres. A l'inverse chacun de nous agit parfois d'une façon qui lui est méconnue, dont il ne se rend pas compte, mais dont les autres ont conscience. C'est la zone aveugle, je ne vois pas mais les autres me voient. Une troisième zone concerne ce que je sais de moi mais que je masque aux autres, il s'agit de la zone secrète. Enfin, une quatrième zone regroupe ce qui m'est inconscient et que les autres eux mêmes ne peuvent percevoir, c'est la zone inconsciente. La conscience et avec elle la liberté de penser et d'agir sont fortement en relation avec l'étendue de chacune de ces zones : plus je me connais, plus je me montre comme je suis au plus profond, plus je suis libre. En agissant comme un miroir, le groupe permet à chaque participant de découvrir son reflet d’un point de vue nouveau qui vient l’éclairer sur une zone jusqu’alors restée aveugle : « Lorsque Claudia m’a fait remarquer que je lui avais posé une question et que sans attendre sa réponse, je m’étais mise à parler d’autre chose qui me concerne, cela m’a un peu mise mal à l’aise mais je dois être honnête et dire que ça n’est pas la première fois je crois. Je commence à comprendre pourquoi mes enfants à la maison me disent que je ne les écoute jamais alors que j’ai l’impression qu’on se parle beaucoup ! » 

  • Le groupe constitue également un lieu « ressource » où chacun peut faire des expériences (définies dans un cadre déontologique) qui vont lui permettre d’explorer de nouveaux comportements ou de nouveaux modes relationnels et en cela vont favoriser et renforcer de nouvelles habiletés sociales telles que savoir demander, savoir refuser, savoir remercier, savoir accepter et recevoir de l’autre, se confronter, négocier, utiliser son imagination, sa créativité, apprécier le contact d’une étreinte amicale et soutenante, trouver « sa place » parmi et avec les autres, défendre son point de vue, retrouver du désir à vivre, à agir …. 

  • Le groupe comme étayage : pour grandir le petit d'homme a besoin longtemps de trouver des étayages sur lesquels prendre appui afin de se renforcer et de développer toutes ses potentialités humaines. La plupart du temps ce sont les parents et la famille qui vont jouer ce rôle d'étayage, tout naturellement, puis des institutions et leurs représentants vont venir compléter l'étayage parental, tels que des professeurs, des professeurs de musique, des animateurs socio-culturels,la boulangère....Certains d'entre nous vont manquer de cet étayage naturel. Le groupe de psychothérapie retrouvé régulièrement, semaine après semaine, va alors offrir en plus de la personne du psychothérapeute, cette possibilité d'étayage, le temps que la personne puisse reprendre les processus de croissance qui se sont arrêtés en elle faute d'avoir pu trouver dans l'environnement affectif de son enfance les étayages disponibles. 

  • La spécificité de mon travail réside dans l’utilisation du processus naturel des émotions et pour le réaliser le groupe constitue le cadre de travail le plus adapté car il intensifie le vécu émotionnel et de ce fait facilité l’accès aux sentiments du passés restés ensevelis jusqu’alors sous des montagnes de culpabilité, de refoulement, de honte ou de banalisation. 

Je vous propose quatre modalités complémentaires en psychothérapie de groupe.

Psychothérapie de groupe - groupe hebdomadaire

LES GROUPES HEBDOMADAIRES

Il s’agit d’un groupe semi-ouvert (il est possible d’y entrer quand une place se libère) qui engage chacun à y participer chaque semaine. Le groupe dure trois heures et s’articule autour de trois temps fort lors desquels chacun est tour à tour en interaction avec les autres participants et en même temps engagé dans son travail thérapeutique et la résolution de sa problématique de façon tout à fait personnelle. Un groupe fonctionne en matinée, deux en soirées afin d’accueillir chacun en fonction de ses contraintes horaires.

LES GROUPES MENSUELS

Il s'agit d'un processus de groupe qui se déroule une fois par mois, du vendredi 14h au samedi 18h.
Ce groupe sur deux jours, permet un travail intensif et par la durée et par le nombre de participants (16 personnes au plus). Cette intensité permet de descendre profondément en soi afin d'identifier les racines des difficultés que vous rencontrez dans votre vie présente et de décharger les émotions qui y sont associées et qui empêchent la mise en place de fonctionnements justes pour vous. C'est aussi la possibilité de développer de nouvelles habiletés relationnelles : s'exprimer en groupe, faire de demandes, refuser des demandes, prendre sa place, explorer et développer le contact ...Peuvent y participer tous ceux qui poursuivent leur thérapie en individuel, dans les groupes hebdomadaires ou par skype. 
Deux fois par an, je vous propose de vivre un stage intensif résidentiel de 4 ou 5 jours de thérapie de groupe. Si mon gouvernail reste la thérapie primale (accès aux traumatismes et carences accumulées dans l’histoire pour évacuer les souffrances et remettre en place les fonctions naturelles), ma démarche y est totalement intégrative et articule l’ensemble des méthodes acquises dans mon développement de psychothérapeute ainsi que des média pluriels tels que la musique, le chant, la danse, les arts plastiques, les masques, le mime, le clown.
Ces stages permettent la levée du refoulement et nombreux autres mécanismes de défense et de ce fait permet un accès profond aux sentiments. La durée du stage offre également de larges plages d’intégration de ce qui est vécu en thérapie : chacun dispose du temps dont il a besoin pour relier les uns aux autres les pièces du puzzle de son histoire qu’il a mis à jour régulièrement dans son processus thérapeutique. Enfin, la vie de groupe vécu de façon résidentielle, vous vivez ensemble pendant toutes ces journées ! est suffisamment cocoon et confrontante pour mettre à jour des fonctionnements restés jusqu’alors dans une fenêtre masquée que vous pourrez dès lors mettre au travail ( Lors d’une semaine de juillet, Paul, aidé par le groupe, prend conscience de sa tendance à vouloir prendre systématiquement en charge la préparation des repas de A à Z, ne laissant aucune place aux autres dans la cuisine. Confronté par le groupe sur ce fonctionnement, Paul prend conscience de ses « besoins névrotiques » non seulement de mettre sous contrôle mais aussi de briller narcissiquement au point de laisser les autres dans l’ombre. Ceci l’éclaire considérablement sur sa dynamique de couple ).
Lors de ces stages intensifs, je vous accueille à 12 maximum. Ces stages sont ouverts aux personnes en thérapie régulièrement avec moi mais aussi à toute personne souhaitant approfondir son travail thérapeutique vécu par ailleurs, en accord avec son psychothérapeute.

STAGES THEMATIQUES

Au fur et à mesure de mes accompagnements, j'ai observé des thématiques récurrentes pour lesquelles il m'a semblé qu'un travail thérapeutique spécifique était nécessaire. Actuellement je propose l'exploration de deux thèmes : 

 Ces stages alliant développement personnel et psychothérapie s'adressent à toute personne souhaitant réaliser une première exploration de ces thématiques ou au contraire intensifier un travail déjà en cours mais aussi toute personne souhaitant une première étape et une découverte de l'accompagnement psycho-corporel que je réalise. Le fonctionnement du stage et ma gestion de la dynamique du groupe permettent à chacun d'aller à son rythme, dimension importante de ma méthodologie.