Psychothérapie individuelle

MA DEONTOLOGIE

« Le respect de la personne dans sa dimension psychique est un droit inaliénable. Sa reconnaissance fonde l’action des psychologues. » (Code de déontologie des psychologues France, mars 1996).

Le code de déontologie commun aux psychologues et psychothérapeutes détermine un ensemble de règles que tous les praticiens, quelques soit leur mode d’exercice et leur cadre professionnel, s’engage à appliquer dans la relation qu’ils établissent avec toute personne qu’ils accompagnent dans un processus d’accompagnement ou de psychothérapie.

Cet ensemble de règles vise à protéger la personne accompagnée de toute utilisation abusive de la psychologie et de la psychothérapie. Elles visent aussi à protéger le praticien.
Ces règles font références en cas de plainte.

Les principes généraux aux codes de déontologie du psychologue concernent :
  1. Le respect des droits de la personne. 
  2. L’acquisition initiale et continue des compétences nécessaires à l’exercice de sa pratique. 
  3. L’engagement de sa responsabilité. 
  4. La probité. 
  5. La qualité scientifique des méthodes et techniques qu’il utilise. 
  6. Le respect du but assigné à ses intervention, but élaboré avec le patient /client à partir de la demande initiale de celui-ci. 
  7. L’indépendance professionnelle. 
De ces préalables fondamentaux découlent :
  • La confidentialité. 
  • Le respect du libre arbitre de la personne. 
  • Le respect des valeurs du patient/client 
  • Des règles claires concernant l’argent. 
  • L’interdit du passage à l’acte. 
Sur la base de cet engagement déontologique du praticien, s’établit entre lui et la personne un contrat moral dans lequel la personne s’engage consciente de ses motivations à entreprendre cette démarche, de son implication à vivre de façon générale et du respect du contrat qu’il établit avec le praticien.
Celui-ci s’engage à accompagner la personne sur la base de cette motivation, à mobiliser l’ensemble de ses compétences et à respecter les termes de leur contrat.

Ma formation

1994-1995 : DESS PSYNPAD ( Psychologie Normale et Pathologique du Développement et des Acquisitions, Université de Lille 3) : incluant une formation d’un an et demi aux thérapies cognitives et comportementales et aux techniques de relaxation.

1995-1996 : P.E.I. (Programme d'Enrichissement Instrumental) : outil de remédiation cognitive dans le cadre de troubles de l’apprentissage.

2004- 2006: Approche Empathique et Emotionnelle d’Isabelle Filliozat.

2007 : EMDR

2008-2013 : THERAPIE PRIMALE : formée par Thierry Carrasco

2015 : « Génogramme et psychodrame » à l’Institut d’études de la famille, Toulouse.

Mon parcours professionnel

Psychologue et Psychothérapeute
Exercice libéral depuis 2001, à Douai.

Psychologue institutionnel
Association GEIST Dunkerque – 1994-1997
Centre de Bilan de Compétence- Psychologie du travail- 2001-2002- Loos

Formatrice
IRTS- Université Catholique de Lille- 1994-2005
Pole Santé du Douaisi 2001-2006
Ecole Isabelle Filliozat - 2007-20015

Superviseur
Institutions : SESSAD- CAMPS- Association de Tutelle- Maison Verte
Groupe Ballint
Professionnels indépendants : psychologues, psycho-praticiens, psychothérapeutes

La supervision de ma pratique

La supervision consiste à montrer ma pratique à un pair, superviseur, afin qu’il me permette de prendre le recul nécessaire sur la mise en œuvre de la psychothérapie des personnes que j’accompagne. Prise de recul incontournable pour favoriser les processus à l’œuvre, leur compréhension par moi-même, affiner ma propre analyse des situations, ajuster les « techniques » thérapeutiques utilisées et analyser le transfert.
 
Bien qu’aujourd’hui elle ne soit pas envisagée comme une absolue nécessité par notre administration, la supervision est un espace de travail indispensable au psychothérapeute ou au psychologue et je dirai à tout professionnel engagé d’une manière ou d’une autre dans une démarche d’accompagnement de personnes (je pense à tous ces soignants, médecins, infirmières, orthophonistes …, à tous ces enseignants et autres professionnels).

Aujourd’hui et cela depuis plusieurs années, je supervisie mon travail auprès de Thierry Carascco, principalement pour ma pratique de la thérapie primale et Edmond Marc dans une approche intégrative de la psychothérapie.

Ma psychothérapie 

Tout autant qu'il est absolument nécessaire qu'un psychothérapeute fasse superviser sa pratique régulièrement et tout au long de son exercice, il me semble, qu'il est tout à fait incontournable qu'il ait réalisé sa psychothérapie ou soit en train de le faire. Cela semble aller de soi, et pourtant bon nombre d'universités qui forment les psychologues, y compris les futurs cliniciens, n'ont aucune exigence sur ce point !!

Pour ma part j'ai démarrée ma psychothérapie assez tardivement dans mon déploiement de psychothérapeute. Et je dois bien dire que ce sont les difficultés auxquelles je me sentais confrontée avec mes enfants qui m'ont conduites à ce long chemin, largement parcouru aujourd'hui mais que je poursuit néanmoins, à un autre rythme, plus détendu je dirais, l'essentiel de ma souffrance ayant été soignée.

J'ai réalisé ce cheminement avec plusieurs thérapeutes, expérimentant successivement les Thérapies Cognitives et Comportementales, puis l'Analyse Transactionnelle, puis la psychothérapie d'Isabelle Filliozat puis la Gestalt Thérapie et enfin la Thérapie Primale. Je dois dire que c'est en primale que j'ai réalisé le chemin le plus important tant dans sa durée que dans la résolution et le soulagement de ma souffrance. Le chemin de psychothérapie réalisé auprès d'Isabelle Filliozat a été assez court mais a constitué et constitue encore aujourd'hui une ressource inestimable tant il m'a permis de découvrir que j'étais aimable et capable d'amour. Chacun m'a apporté, au moment où j'avais besoin et aujourd'hui encore j'éprouve pour chacun une profonde gratitude.